Pourquoi Choisir le dioxyde de Chlore?

Le ClO2

Depuis 1947, le dioxyde de chlore est utilisé dans de nombreux domaines d’application tels que le blanchiment du papier ou le nettoyage des circuits imprimés. Aujourd’hui, il est particulièrement employé pour le traitement et la désinfection de l’eau, que ce soit de l’eau potable, des eaux usées, de l’eau de process…

Définition : le dioxyde de chlore est un liquide jaunâtre. Il est obtenu grâce au mélange de 2 composés chimiques, tels que :

  • l’acide chlorhydrique et le chlorite de sodium
  • l’hydrogénosulfate de sodium et le chlorite de sodium
  • le peroxodisulfate de sodium et le chlorite de sodium

Efficacité antimicrobienne du dioxyde de chlore

  • Staphylococcus aureus - Taux de ClO2 : 1 mg/L, temps de contact : 60 sec
  • Escherichia Coli - Taux de ClO2 : 0.25 mg/L, temps de contact : 60 sec
  • Steptococcusfaecalis - Taux de ClO2 : 1 mg/L, temps de contact : 15 sec
  • Pseudomonas aeroginosa - Taux de ClO2 : 1 mg/L, temps de contact : 60 sec
  • Saccaromyces cerevisae (levure) - ClO2 : 1 mg/L, temps de contact : 60 sec
  • Penicillumexpansum - Taux de ClO2 : 0.5 mg/L, temps de contact : 60 min

Référence : European Symposium on Chlorinedioxide and Disinfection – Rome 1996

Ses atouts

Le dioxyde de chlore est un produit oxydant, reconnu pour ses facultés virucides, bactéricides, fongicides et antiseptiques (Fiche toxicologique N°258 – INRS). Il dispose en outre d’un pouvoir rémanent dans l’eau, meilleur que le chlore, et contrairement à celui-ci, le pH n’a pas d’influence sur son efficacité. De même, il ne conduit pas à la formation de composés organo-halogénés indésirables ou autres sous-produits formés par les désinfectants.

L’une des caractéristiques particulières du dioxyde de chlore est sa complète solubilité dans l’eau et se diffuse donc très facilement dans les réseaux d’eau. Il peut ainsi pénétrer dans les couches de bactéries qui constituent le biofilm et détruire ces systèmes dans leur totalité. Il empêche sa reformation car il reste actif plusieurs heures dans le système de distribution d’eau. Il permet également de supprimer les composés organiques présents dans l’eau, tels que le Manganèse ou le Fer, grâce à son pouvoir oxydant.

Pour le traitement de l’eau potable, il présente l’avantage de n’avoir ni goût ni odeur une fois dilué dans l’eau, contrairement au chlore.
L’usage du dioxyde de chlore pour le traitement de l’eau se démocratise grâce à la reconnaissance de son efficacité contre les micro-organismes pathogènes.

 

Comparatif des différents désinfectants utilisés dans le traitement de l’eau

Chlore

Efficacité :

Rémanence :

Corrosion :

Autorisé pour l’eau à consommation humaine : oui

Coût d’installation :

Coût d’entretien :

Taux du pH : pH entre 7 et 7,5

Sous-produits : oui

Dioxyde de chlore

Efficacité :

Rémanence :

Corrosion :

Autorisé pour l’eau à consommation humaine : oui

Coût d’installation :

Coût d’entretien :

Taux du pH : sans effet

Sous-produits : non

Peroxyde d’hydrogène

Efficacité :

Rémanence :

Corrosion :

Autorisé pour l’eau à consommation humaine : oui

Coût d’installation :

Coût d’entretien :

Taux du pH : pH < 7

Sous-produits : non

Ultraviolets

Efficacité :

Rémanence : neant

Corrosion : neant

Autorisé pour l’eau à consommation humaine : oui

Coût d’installation :

Coût d’entretien :

Taux du pH : sans effet

Sous-produits : oui